Les bienfaits du curcuma

Mis à jour : 8 juin 2019



Le curcuma est une plante herbacée vivace de la famille du gingembre, originaire du sud de l'Asie. On le retrouve dans la composition de tous les currys.

Sa couleur jaune d'or est caractéristique et augure déjà de la forte présence d'anti-oxydants.

Quels sont les bénéffices pour la santé ?

Ils sont nombreux et cela est dû à sa substance active : la curcumine.

C'est un puissant anti-oxydant et anti-infflammatoire.

Ainsi, certaines études* montrent que la consommation de 1 c. à thé (5 ml) de curcuma par jour pourrait fournir la quantité de curcumine nécessaire pour exercer un effet préventif contre le cancer.

  • Troubles gastro-intestinaux

Le curcuma possède également des propriétés antibactériennes et antifongiques remarquables.

C'est pour cela qu'il est également employé en traitement des ulcères gastriques et pour son pouvoir protecteur sur les intestins (intéressant pour les nombreuses maladies associées à une hyper perméabilité intestinale ainsi que pour les pathologies infllammatoires de l'intestin comme la maladie de Crohn ou le syndrome de l'intestin irritable.

Il est aussi recommandé pour aider à lutter contre les effets délétères des polluants comme les pesticides ou les métaux lourds.

Enfin, il est aussi particulièrement actif dans la protection du foie, notamment lors de traitement allopathique lourd.

  • Troubles cardio-vasculaires

Le curcuma augmente la flluidité du sang en ralentissant l'agrégation plaquettaire.

Il prévient donc les risques d'encrassement des artères (athérosclérose) et les risques de phlébite.

Il améliore également le rapport "bon cholestérol" HDL et "mauvais cholestérol "LDL.

  • Affections de la peau

Le curcuma est également très efficace pour réduire les inflammations de la peau comme l'eczéma et même les brûlures causées par la radiothérapie.

En application locale, il accélère même la guérison des plaies, escarres, ulcères.

  • En prévention des cancers

Les chercheurs pensent que les effets antioxydants et anti-inflammatoires de la curcumine pourraient être des atouts majeurs dans la prévention et le traitement du cancer.

En pratique

  • Au quotidien, le curcuma doit faire partie de nos épices à privilégier dans la cuisine.

Il est facile d'en rajouter une petite cuillère à café dans une vinaigrette (en ajoutant du poivre pour potentialiser l'effet de la curcumine) : cela va réveiller votre salade !

Voici également une recette de boisson chaude à recommander en période hivernale :

http://www.lepalaissavant.fr/lait-dor-le-rituel-du-soleil/

  • En curatif, il est possible de prendre du curcuma en complémentation sous forme de gélules qui seront hautement assimilables.

Cette cure sera à privilégier dans les cas décrits plus haut et en cas de baisse immunitaire.

Il faut cependant être très prudent dans le cas de traitement anticoagulant ou en cas de saignements avérés (ulcères).

Demandez toujours l'avis de votre naturopathe.

* https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16556014?dopt=Citation

#antioxydant #maladiedeCrohn #Antiinflammatoire #métauxlourds

Sandrine Chalou - Naturopathe à Colomiers - N° Siret : 823 578 307 00014