Happy hormones : les comprendre pour mieux les stimuler

Mis à jour : 8 juin 2019



Manque d'entrain ? Fringale sucrée ? Envie de rien ?

Le bon équilibrage de ces « hormones du bonheur » jouent un rôle non négligeable sur la stabilité de notre humeur.

Ces substances participent à la circulation de l'information dans notre corps, que ce soit au niveau du cerveau entre neurones (on parlera de neurotransmetteurs) ou alors vers les organes par la circulation sanguine (on parlera plutôt d'hormones).

Elle échappent totalement au raisonnement car leur siège se trouve non pas au niveau du cortex mais au niveau du cerveau limbique, celui qui gère également les émotions.

Ces hormones sont activées par des émotions positives, mais chacune ayant sa propre spécificité et contexte d'activation.

Mieux comprendre leur fonctionnement peut nous éclairer sur les réglages à entreprendre pour être plus zen au quotidien.

La dopamine

C'est l'hormone du matin, celle qui donne la pêche, qui motive à entreprendre.

C'est aussi celle qui active le système de récompense, qui suscite le sentiment de joie quand vous avez trouvé ce que vous cherchiez ou quand, comme moi, vous mangez votre carré de chocolat !